Fiches conseils

Impôts : bien choisir sa date de mariage

Cette fois ci c’est pour la vie, vous avez l’intention d’officialiser votre amour devant Monsieur le Maire. Mais savez-vous que le choix de la date votre cérémonie civile peut vous faire réaliser une vraie économie d’impôts?

Comment ça marche?

L’année du mariage civil, le nouveau couple remplit trois déclarations d’impôts distinctes : une déclaration personnelle pour chaque époux portant sur les revenus perçus entre le 1er janvier et le jour du mariage civil et une déclaration conjointe pour les revenus perçus entre le jour du mariage civil et le 31 décembre. Ce mode de déclaration permet de porter sur chacune des trois déclarations des revenus plus faibles, ce qui a pour conséquence de réduire le niveau d’imposition global.

Couper l’année en 2!

On considère généralement que la solution la plus intéressante fiscalement consiste à couper l’année en 2 (mariage fin juin/début juillet), mais des exceptions peuvent exister, notamment si les revenus entre les jeunes époux sont très inégaux.

Vite, un exemple!

Voici Jules et Julie. Il gagne 30 000€ par an, elle 28 000€. Mariés civilement le 1er juillet 2010, ils vont remplir trois déclarations d’impôts en 2011 :

 la première, portant sur six premiers mois de salaire de Jules (15 000€) entraînera environ 423€ d’impôts

 la seconde portant sur les six premiers mois de salaire de Julie (14 000€), entraînera 234€ d’impôts

 la troisième portant sur la somme de leurs salaires du 1er juillet au 31 décembre (29 000€) représentera 1015€ d’impôts.

Leur impôt total pour cette première année de mariage sera donc de 1672€. Une même simulation permet d’établir qu’ils auraient payé 2843€ s’ils s’étaient mariés le 1er octobre, et 4825€ s’ils étaient restés célibataires!